Chez Moustache

[visite en avril 2011]

Nous voilà partis vers le grand sud, au village du Tremblet, afin de rendre une visite gastronomique chez Moustache.

L’établissement est aisément repérable en bord de route et se présente sous la robe refaite à neuf d’une case créole traditionnelle avec ses bardeaux et sa toiture à quatre pans. En fait, on mange à l’arrière, sous une paillote où se trouve aussi la cuisine, totalement ouverte. Rien n’est caché, vous voyez tout. L’endroit semble agréable et convivial, mais étrangement un peu trop silencieux. Et pourtant, il y a du monde. Une musique d’ambiance ne serait pas de trop. Nous sommes accueillis poliment. La personne présente semble très affairée et c’est sans ambages que la carte nous est déposée. En fait nous constatons qu’il s’agit là de la carte des apéritifs et du vin. La carte des plats est écrite à la craie sur deux tableaux séparés : les caris d’un côté et les desserts de l’autre. Pas très lisible. Parmi 7 plats créoles, du rougail morue au Shop-suey en passant par le cari de poulet, nous portons notre choix sur un cari bichiques (congelé, forcément, la saison est passée) et un cari de poulet.

Ne voyant pas d’entrée, nous demandons à la personne de service ce qu’il en est. « Salade de palmistes » dit-elle. C’est bien, ce n’est signalé nulle part, heureusement qu’on demande. La moindre des choses aurait été de nous le proposer d’emblée. Bref, on se décide à ouvrir le bal par le palmiste. Ce dernier arrive hâché menu, et il faut dire passablement n’importe comment, dans une assiette en compagnie de morceaux de tomates uniquement là pour la touche de couleur, et déjà assaisonné. Grave erreur. Les goûts et les couleurs en matière d’assaisonnement divergent selon les personnes. Ici, l’acidité du citron « tue » totalement le goût subtil du palmiste.

Le cari de poulet, de la viande de moyenne gamme, s’avère sans saveur particulière. Le désert de Gobi des sensations gustatives. Et les bichiques sont du même acabit. Fades. Un arrière goût de flotte. Rien à voir avec le bon cari bichique « croûté », cuit sans eau, finement pimenté comme la tradition créole l’exige. Le caviar réunionnais s’avère être un vrai massacre. On se demande si on n’est pas tombé sur un dimanche « régime sans sel ». Et le rougail tomate ne vaut guère mieux. Il n’y a pas grand chose à dire de plus. Les desserts, glacé ou givrés, ne nous tentent pas plus que ça. On teste quand même une mousse au chocolat « givrée ». D’une banalité navrante. Le patron est absent. Nous n’avons donc pas eu l’honneur d’admirer les bacchantes qui valent à l’établissement son appellation, et n’avons pu déguster les plats préparés par le chef. Ceci explique peut-être cela. Ceci dit, quand on prétend proposer de la cuisine créole aux touristes, et par dessus le marché dans un endroit comme le sud sauvage, on s’arrange pour faire mieux que ça. C’est carrément un manque de respect pour les visiteurs.

Restaurant à essayer en présence du patron. Notre expérience est pour le moment négative. Et 74 euros pour un service comme celui-là et des plats aussi médiocres, c’est prendre les gens pour des imbéciles.
Verdict : une fourchette en plastique moulé.

Pour résumer
Accueil : très moyen • Cadre : très bien • Plats : médiocres • Service : très, très moyen  • Rapport qualité/prix : honteux.
Notre impression globale : cuisine insipide
Fourchette en plastique

Note août 2013 : Cet article n’est pas paru dans le journal, pour des raisons purement techniques. La note étant très mauvaise, nous avons décidé de ne pas le publier quinze jours plus tard (puisque la rubrique paraît tous les quinze jours), ayant appris que du mouvement de personnel était probablement à l’origine de la baisse de qualité. Nous espérons que depuis les choses ont changé dans le bon sens.

Une réflexion sur “Chez Moustache

  1. Pingback: Chez Moustache

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.