Au resto de La Bretagne

Visite en août 2013

Aujourd’hui nous grimpons vers la Bretagne, charmant quartier de Saint-Denis, où un petit restaurant vient s’ouvrir. Vous le trouverez sur votre droite après la station service, à l’angle du Chemin de la Grotte.

Un petit jardin potager, deux tables d’extérieur, une salle d’une trentaine de couverts, et, au fond, les alignements des plats à emporter avec la caisse, où, à 11h30 déjà, s’affairent deux personnes pour servir la clientèle des barquettes. La salle, simplement décorée, est propre, très agréable et ventilée. Les propriétaires ont eu la bonne idée d’y conserver un pied de letchis. Un jeune homme nous propose de nous y installer et vient prendre la commande.

Le menu, qui change tous les jours, est déjà affiché à l’extérieur. Aujourd’hui, c’est cari bichiques (bichiques déor, à ce prix là, c’est évident), steack porc à la chinoise, civet de canard, poulet aux oignons, camarons sauce d’huître, gratin aux légumes et un cari de poisson. « C’est du vivaneau », nous précise notre serveur qui nous le recommande. Va donc pour le vivaneau et nous nous laissons également tenté par le porc à la chinoise.

Le temps d’apprécier un rafraîchissement nous remarquons que le défilé de clients vers les barquettes est de plus en plus soutenu. Certains repartent avec quatre, cinq, six plats. Les nôtres arrivent sans trop tarder.

Déjà, nous sommes positivement surpris par la quantité respectable de riz. Et le rougail tomate rouge vif attire notre regard. Nous le humons. Il sent bon la tomate des champs, le piment et le persil frais. Il n’en faut pas plus pour nous mettre les glandes salivaires au garde-à-vous.

Nous entamons le déjeuner avec le poisson. Déjà, ce dernier, du surgelé probablement, est au moins présenté en darnes, tout enveloppé d’une épaisse sauce rouge où l’oignon ne fait pas défaut. C’est déjà pas mal tant il est vrai que, par ailleurs, certains ont le culot de proposer à leur clientèle du poisson congelé en cube au goût de carton, en baptisant cela de la cuisine créole ! Ici nous sommes bien loin de ces médiocrités. Le poisson est savoureux. Il libère son arôme soutenu par un gingembre bien présent et le petit arrière-goût sucré de tomates mûres. La texture des chairs est fine, avec des arêtes en nombre limité, mais la sensation en bouche, farineuse sur la fin, trahit une cuisson peut-être poussée au-delà du maximum syndical (par inadvertance supposons-le), sans pour autant que cela devienne désagréable.

Le porc pour sa part est souple, tendre, d’une belle couleur luisante et nous offre des saveurs sucrées-salées où la sauce d’huître a semble-t-il côtoyé d’autres aromates, dégageant le parfum un peu piquant des sautés déglacés aux alcools d’anis. Il s’entend à merveille avec notre rougail frais, fleurant bon la tomate la cour, celle qui a du goût, et pas les vulgaires tomates gonflées d’eau que nous servent régulièrement les supermarchés.

Le riz est correctement cuit. Les pois du Cap sont assez équilibrés, pas trop en grain, pas trop en crème, et très satisfaisants au palais. Nous terminons notre déjeuner par un gâteau d’ananas maison. Une petite pâtisserie familiale fort goûtue quoiqu’un peu dense peut-être, et joliment présentée.

Nous repartons repus, avec une barquette de civet de canard, pour le soir. Nous réglons 27 euros et des poussières pour trois repas dont un à emporter, un dessert et deux boissons. C’est notre portefeuille qui est content.

Si d’aventure vous passez par là, le Resto de la Bretagne, tout nouveau, vous propose de la bonne cuisine traditionnelle créole et chinoise. Vu les prix, ne vous attendez pas à des produits haut de gamme, mais le talent du chef accommode magistralement l’ordinaire pour vous laisser la satisfaction qui vous fera revenir. On ne s’y trompe pas : à midi et demi, c’était plein. Il est donc préférable de réserver si vous comptez passer un bon moment entre midi et quatorze heures. A trois minutes en voiture de la Technopole, voilà une sympathique adresse à conserver dans son agenda. Et c’est avec grand plaisir que nous décernons au Resto de la Bretagne une bien jolie fourchette en argent.

Pour résumer : 
Accueil :  bien • Cadre : bien • Présentation des plats : bien
Service : bien • Qualité des plats : bons
 Impression globale : bonne table
Fourchette en argent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.