Chez Jacky

 

Pour cette deuxième critique de l’année, nous allons à la Possession, afin de tester la cuisine de « Chez Jacky », restaurant situé à la Rivière des galets plus exactement, et réputé dans le secteur.

Si le parking est un peu « casse-cassé » et poussiéreux, le restaurant consiste en une vaste salle ouverte sur un jardin luxuriant avec piscine. Dès l’entrée, des plants de Caloupilé vous disent bonjour. Hélas, il ne sera pas question de massalé au menu aujourd’hui. En effet, les caris sont programmés la semaine et changent tous les jours. Ce vendredi c’est le buffet paella-moules-frites qui est proposé aux clients, avec trois plats à la carte : une entrecôte, du poisson grillé et un magret de canard. Nous décidons de rester.

L’accueil est sympathique et souriant. Nous nous installons au fond, près de la pelouse, afin d’avoir une vue panoramique sur la salle, qui va se remplir assez vite. Aussitôt rafraîchis par l’apéritif, nous entamons les hostilités par une simple salade verte avec des tranches de chorizo pour entrer tout de suite dans l’ibère. La salade est fraîche et a de la tenue. Point de morceaux blancs et durs de la feuille. La vinaigrette est totalement satisfaisante car ni trop salée ni trop acide. Rien à signaler concernant le chorizo.

La salade ayant disparue de nos assiettes nous fonçons vers les moules. Celles-ci sont excellentes. Les tatillons du sel, dont nous sommes, les trouveront peut-être un peu relevées, mais la sensation passe assez vite pour laisser la place à la légère amertume de la sauce au vin blanc, toute parfumée de laurier et de persil, quoique pas assez abondante. Il y en avait certainement tout au fond du présentoir mais avec le tas de moules, c’eut été un périlleux exercice d’aller la chercher. Les moules sont de bons gabarit, bien charnues et dodues en ventre gravide, et grandes ouvertes, comme nos mâchoires d’amateurs avides de mytiloïdes, et très parfumées.

Les frites en revanche feraient hurler à la mort les Ch’tis, et leurs voisins belges, plus d’une fois. Elles sont flasques, farineuses, et pâles en goût comme en couleur. Des spectres de patates. Aucun intérêt. 

La paella pour sa part assure. Ce n’est certes pas la meilleure paella que nous ayons dégustée mais elle est loin d’être la pire non plus. Dans ce commentaire de normand, il faut comprendre que le riz grain court et bombé réglementaire était excellemment cuit. Aucun grain ferme ennemi des plombages à l’horizon, et une souplesse suffisante pour pouvoir en apprécier les épices imprégnées.  Aucun reproche à faire sur les fruits de mer, notamment sur leur texture, et qui ne faisaient pas que de la figuration quantitativement parlant. Le poulet était peut-être un peu sec, avec un électro-gustativogramme plat, dommage collatéral de ses origines industrielles et bon marché. L’ensemble est correctement salé, et, alléluia, pas gras pour un sou. 

Nous terminons le repas par une crème brûlée standard, qui a l’avantage de calmer le goût safrané persistant de la paella.

Addition : 38 euros pour deux personnes, boissons comprises. Soit 19 euros par tête pour un buffet à volonté. Un tarif courant dans la plupart des établissements proposant ce genre de formule.

Chez Jacky on vous accueille bien. Et dans un cadre pareil, au frais, on passe un moment agréable. Même si nous eussions aimé déguster la créolité préparée par le chef, nous sommes repartis relativement satisfaits de ce repas, nonobstant quelques détails. L’établissement peut recevoir jusqu’à 300 personnes. Et si on se fie à la qualité très correcte de la paëlla, on peut supposer que ce ne sont pas les groupes qui leur font peur. Nous reviendrons très certainement afin d’avoir un aperçu de leurs caris, et en attendant nous leur décernons une fourchette en argent, juste.


Pour résumer : 

Accueil : bien • Cadre : très bien • Présentation des plats : buffet
Service : buffet • Qualité des plats : bons
Impression globale : bonne table
Fourchette en argent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.