La Perle du lac

Gros temps à la Perle du Lac…

En ce 26 décembre à la météo versatile, nous mettons à profit notre présence en cette bonne ville de Cilaos pour tester la Perle du Lac, restaurant à buffet situé sur les rives de la Mare à Jonc.

P1100456Ce dernier est logé dans une petite bâtisse agréable placée légèrement en hauteur qui lui donne une vue panoramique sur l’étendue d’eau Cilaosienne, où quelques vacanciers s’adonnent aux joies du pédalo. Une petite salle et une terrasse d’une soixantaine de couverts en tout accueillent la clientèle. Le buffet à volonté à 20€ se compose de trois entrées et de quatre caris. Un jeune homme aimable mais peu souriant nous installe à l’intérieur et aussitôt les boissons servies, dont un verre de vin « traditionnel », la dégustation et la météo se mettent à voguer de concert.

P1100450Nous choisissons deux salades (museau et papaye verte) et deux caris (civet de sanglier et rôti d’oie).
Le soleil darde encore ses chauds rayons sur les badauds quand nous attaquons la salade de charcuterie. Elle est fraîche, piquante et claquante, ou acidulée selon le mélange en bouche et la proportion de citron, de poivron rouge et de gros piment. C’est très agréable comme entrée en matière. La joie intrinsèque de cette assiette contribue davantage à notre appétit que les quelques samoussas gras et notoirement insignifiants précédemment servis en guise d’amuses-bouche.

Dans la même veine, la salade de papaye verte propose un joli croquant au cumin vivace qui évoque les plats de légumes des contrées orientales. Nous sommes proprement mis en condition pour la suite, mais les nuages s’amoncellent déjà sur le lac, descendant du col de Kerveguen comme la vérole sur le bas-clergé.

P1100453Le rôti d’oie présente un peu de tempérament, avec un goût musqué qui finit sur l’acidulé, plutôt bien aidé des patates dans leur robe salée et poivrée. L’ensemble manque quand même d’éclat, et la consistance du volatile tombe dans un avachissement déliquescent de viande bouillie. Bien dommage. Un peu plus de fermeté n’aurait pas fait de mal, avec un beau girofle au nez. Conclusion : l’oie se noie.

Et c’est bientôt le cas des badauds sus-mentionnés puisque ceux-ci se retrouvent en moins de temps qu’il ne faut pour le dire sous presqu’autant d’eau au-dessus de leur tête que sous leurs pédalos. C’est le déluge. Les quelques clients imprudemment attablés dehors sont accueillis à l’abri.

C’est probablement dans autant de flotte que le civet de sanglier a été cuit, ou alors le miracle de Cana s’est produit à l’envers, car s’il affiche, lui, un timide girofle, sa saveur de vin est passablement diluée. On aurait pu s’attendre à ce que la viande en profite pour révéler son caractère… zéro calbasse. A la place elle ne propose que des notes doucâtres de carottes et c’est à peu près tout. De la tambouille sans relief qui ne peux espérer aucun soutien de lentilles préparées plus flottantes que crémeuses, injure à leur terroir.
Seul un rougail mangue laisse passer un rayon de soleil sur tout ça, mais dehors, la pluie continue de tomber.

Nous nous passons de dessert et laissons 50 euros et des lentilles pour deux buffets adultes et un buffet enfant (à moitié prix).

P1100444La perle du lac, ce jour, nous en a fait une belle, de perle : une cuisine qui n’a pas tenu ses promesses. Fatigue après le réveillon de Noël ? Nous espérons que ce n’est que ça. Quoiqu’il en soit, si certains pourraient d’entrée maugréer au sujet d’une formule buffet un peu pauvre en choix, eut égard à ce qui est proposé ailleurs pour le même tarif, l’on peut argumenter sur les spécificités locales et des contraintes qui n’ont pas de comparaisons entre un « Zen » ou un « Go » et la « Perle ». Point d’argument en revanche pour défendre ce repas moyen, envoyé au chauffe-plat à la va-comme-je-te-pousse, tout juste sauvés de l’hallali par des entrées joyeuses. Et pour les desserts, le quasi-désert. Un repas moyen qui ne nous autorise pas à décerner à la Perle du lac autre chose qu’une fourchette en inox. Mouillée.

Pour résumer : Accueil : Bien • Cadre : très bien • Présentation des plats: buffet•  Service: bon • Qualité des plats : moyen • Rapport qualité-prix: mauvais

Impression globale : moyen
Fourchette en inox
La présente critique a été réalisée le 26 décembre 2015, à partir de midi, et ne prétend pas être une vérité absolue et définitive. Notre point de vue est subjectif, par nature, mais parfaitement honnête. Nous certifions n’avoir aucun rapport de près ou de loin avec les propriétaires de ce restaurant et aucun intérêt à attribuer à ce dernier une bonne ou une mauvaise note. Dans tous les cas, le restaurant dispose d’un droit de réponse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.