La marmite Péi

IMG_2974Aujourd’hui nous allons visiter La marmite Péi, un petit restaurant créole de Saint-Denis, installé rue Charles Gounod, à deux pas du carrefour avec la rue Pasteur. Tous les midis, des caris courants et moins courants sont alignés dans la vitrine.

Quelques tables vous permettent de déjeuner sur place, mais les barquettes ont du succès. Collés sur les murs en guise de papier peint, des pages du Jir, et quelques une du Quotidien. Les plus de cinquante ans ont connu ce genre de décoration, dans les case en bois sous tôle d’autrefois.

Aujourd’hui nous testons la morue margoze, le civet de pintade et le porc massalé pomme de terre. Nous laissons à regret le rougail boudin et le rougail chevaquines. La commande passée, on nous emmène nos assiettes, avec les accompagnements, et la dégustation peut commencer.

IMG_2972La morue sent un peu les dessous de bras par grosse chaleur. C’est de la vieille morue qui a roulé sa bosse avant d’être prise dans les filets et salée à fond de cale, sans doute. Presque de la morue comme avant. Mais ces effluves ne sont pas trop insistantes d’autant qu’en bouche la chauffée sait se tenir, toute emberlificotée de la saveur amère du margoze frais et croquant. La texture autorise une mâche généreuse, qui, avec l’aide du riz et du piment, fournit une bonne dose de contentement. Néanmoins, un émiettage soigné aurait rendu le plat plus présentable, tout en favorisant davantage le margoze. Le sel est également bavard, mais cela reste acceptable.

IMG_2971Le porc massalé est correct. Jolies sensations gustatives de la viande imprégnée de la poudre d’épices, qui a également contenté les patates, lesquelles ont l’urbanité de n’être point farineuses. Elles ont juste laissé une pellicule, qui, mélangée à la sauce épaisse, habille la viande et colore le riz, tout en nous retroussant les narines. Le massalé s’en sort bien, mais aurait pu être plus pêchu. Un cotomili haché par dessus aurait fait son affaire. 

Le civet de pintade, lui aussi, aurait pu se donner davantage en spectacle. Les saveurs sont présentes, mais un peu timides, même si le girofle donne de la voix. Le civet « Royal », du nom du vin qui a servi à le confectionner, comme la tradition le veut, est pourtant une robe idéale pour la pintade dont la préparation est délicate, si l’on n’y prend garde. En effet, et c’est présentement le cas, le volatile au goût un peu sauvage est doté d’une chair qui a tendance à sécher. Il n’y a que chez Ti Fred, notre fourchette d’or de Petite Ile, que nous avons pu apprécier une pintade combava qui avait eut la grâce d’afficher une viande cuite avec justesse.

IMG_2973

IMG_2967Les accompagnements sont bons. Riz très correct, même si les grains longs du riz jaune nous conviennent moyennement. Rougail mangue parfumé à l’acidité efficace pour exciter les glandes salivaires. Très bons gros pois en crème, veloutés, au fumet qui rappelle les ambiances feu de bois. Mention spéciale pour le sauté de brèdes croquant et savoureux, avec une douceur-amère délicate.

Addition : 39,50€ pour trois personnes, boissons comprises, sans dessert. Le rapport qualité-prix est correct.

La Marmite Péi est sur le bon chemin vers l’or. Il faut dire que les propriétaires ne sont pas des « bleus » de la cuisine réunionnaise. Vous y profitez d’un bon choix de caris, des classiques aux traditionnels moins courants, avec un service souriant, et efficace. Les plats sont corrects, et même un peu plus pour certains. Il ne manque pas grand chose pour que cela vous transporte vers nos campagnes, avec ce goût de cari lontan des fêtes de famille. C’est bien de penser aux brèdes. Un deuxième rougail serait bienvenu, ou simplement des piments confis ou du piment vert « crasé », car un seul rougail ne peut aller idéalement avec tout. La saison des piments bat son plein, autant en profiter. Comme quoi, il n’y a pas besoin d’avoir des tables chics dans une salle bourgeoise pour avoir dans son assiette des plats réunionnais de bonne facture, avec une facture bonne. La marmite Péi mérite amplement une fourchette en argent, en attendant encore mieux.

 

____________________

Farg2
Pour résumer. 
Accueil : bien • Cadre : moyen • Présentation des plats : aucune
• Service : très bien • Qualité des plats : bons • Rapport qualité-prix : très bonImpression globale : bonne table

Fourchette en argent

____________________