La fin des fourchettes

A partir de 2020, le système de notation actuel sera supprimé. Dorénavant, nous n’écrirons que sur les restaurants qui en valent la peine et ne parlerons pas des tables moyennes et médiocres.
En fin d’année, les fourchettes d’or, d’argent et de bronze seront attribuées, plus une fourchette en plastique pour le pire restaurant de l’année !Imprimir

2 réflexions sur “La fin des fourchettes

  1. Bernard KLOSTER 18 novembre 2019 / 13 01 40 114011

    Bonjour Alexandre, Je suis un lecteur attentif de vos critiques gastronomiques du dimanche dans le JIR. J’ai déjà eu l’occasion de tester leur objectivité.
    Mais, ce dimanche 17 novembre, vous publiez un article relatant une dégustation organisée par la SAPMER et Isautier, rue de Nice à St Denis. Je suis content pour vous si vous figurez dans le carnet d’adresse des influenceurs à inviter dans ce type d’événementiel, à quelques semaines des fêtes. Comme par hasard, aucune fourchette en plastique ou en inox n’est décernée à un rhum ou un produit SAPMER. J’ai donc de bonnes raisons de penser que les termes élogieux de cet article sont davantage dictés par la reconnaissance du ventre pour vous permettre de rester dans ledit carnet d’adresses pour les dégustations futures.
    Je précise que j’apprécie réellement quelques rhums Isautier et produits SAPMER, avec la satisfaction de soutenir l’économie locale. Mais votre article , ne comportant aucune réserve sur un quelconque produit, est trop positif pour être honnête.
    Je vous propose de tester la rondavelle « Uni-vert » à la Saline, juste à côté de la plage de Trou d’Eau. J’y ai fait une expérience catastrophique ce lundi 11 novembre. Le problème est qu’elle n’est fréquentée quasiment que par des touristes, qui sont ébahis et ravis par le cadre; ce qui permet, de mon point de vue, de leur servir n’importe quoi, ou plutôt de la médiocrité. Aveuglés par le sable blanc, les coraux, les cocotiers et l’eau turquoise du lagon, ils ne voient que du feu à la médiocrité des plats qui leurs sont servis.
    Merci pour la promotion des traditions culinaires péi, mais attention à ne pas vous faire acheter et utiliser par certaines sociétés agro-alimentaires…
    Bien à vous, Mr Kloster

    J'aime

    • Alexandre Bègue 18 novembre 2019 / 14 02 05 110511

      Bonjour Bernard
      Merci pour votre message, j’en prend bonne note.
      Je dois quand même vous préciser une chose : les critiques, jusqu’à la fin de l’année, ont été consacrées pour la plus large part à la cuisine réunionnaise, celle que je connais le mieux. L’article paru ce dimanche dans le Jir n’entre pas du tout dans ce cadre, et d’ailleurs la mise en page est différente. Oui, il s’agissait d’une opération promotionnelle, si l’on peut dire. Mais soyez en sûr, en aucun cas je n’écris si j’estime que le sujet n’en vaut pas la peine, et qu’on enjolive les choses à des fins uniquement publicitaires. Et c’est bien cette politique que j’entend continuer à appliquer dans le futur.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.